EPF Occitanie

Image de l'article par défaut

Directeur : Traitement des copropriétés-restructuration urbaine (DTC-RU)

Poste ouvert aux contractuels en CDI de droit privé et aux fonctionnaires en détachement (3 à 5 ans renouvelable) sur contrat de droit privé.

Montpellier

Date limite de candidature : 31/05/2021

Postuler

Contexte et présentation de l’EPF d’Occitanie

L’EPF d’Occitanie est un établissement public d’État à caractère industriel et commercial (EPIC) dont la mission principale est le portage de foncier pour le compte de collectivités territoriales afin de réaliser des opérations d’intérêt public. Son action s’inscrit dans le cadre du programme pluriannuel d’intervention (PPI) (2019-2023), les trois axes principaux s’articulent actuellement autour du développement de l’offre de logements, notamment sociaux (au moins 70% des engagements financiers), du confortement de l’attractivité des territoires (au moins 20%) et des actions sur la  prévention des risques et la préservation de l’environnement (au plus 10%), représentant près de 360 M€ sur cinq ans. Depuis 2019, le ministre du logement a demandé de renforcer les missions d’intervention de l’établissement sur les projets complexes de renouvellement urbain et de traitement des copropriétés dégradées.

Ses prérogatives territoriales s’étendent sur les treize départements de la région avec un siège maintenu à Montpellier et une antenne dans la métropole toulousaine.

L’EPF d’Occitanie comprend une cinquantaine de collaborateurs basés à Montpellier et Toulouse regroupant une direction foncière Est, une direction foncière Ouest, une direction travaux et patrimoine, une direction du pilotage de la performance et de la prospective, une direction des ressources humaines ainsi qu’une direction administrative et financière. L’établissement a un chiffre d’affaires moyen de 50 millions par an.

Missions

Directement rattaché à la Directrice Générale, le Directeur de la direction traitement des copropriétés et restructuration urbaine (DTC-RU) est responsable de la mise en œuvre de la stratégie d’intervention de l’établissement dans le cadre de projets avec une structure foncière complexe, en particulier concernant le traitement des copropriétés dégradées, des copropriétés balnéaires et des projets d’aménagement appelant des dispositifs nouveaux ou relevant de dispositifs nationaux (ANRU notamment).

Il a un rôle de pilotage des projets qui lui sont confiés en matière d’intervention sur les opérations complexes de copropriétés et de renouvellement urbain sur lesquels l’EPF est amené à assurer l’acquisition, le portage, la gestion, la démolition voire dans certains cas l’aménagement. Il assure l’expertise des montages et procédures proposés par les chargés de mission qu’il encadre.

Il contribue à la définition de doctrine interne d’intervention de l’établissement en matière de copropriétés dégradées, de copropriétés balnéaires ou de copropriétés touristiques de manière générale. Il participe aux réflexions de recomposition urbaine dans le cadre du recul stratégique du trait de côte et des projets du NPNRU sur le volet habitat privé.

Il a un rôle d’accompagnement et d’impulsion auprès des collectivités dans la définition de leur projet.

Il est membre du comité de direction.

Responsabilités

L’établissement connaît depuis 2018 une forte évolution et diversification de son activité au regard à la fois de l’extension territoriale sur la partie ex Midi Pyrénées qui amène de nouveaux territoires d’intervention et surtout de la prise en charge de missions nouvelles appelant la gestion de dossiers stratégiques pour lesquels il doit développer des compétences spécifiques : le recul du trait de côte, la revitalisation des stations balnéaires et de montagne, l’intervention sur les projets ANRU et surtout l’intervention sur les copropriétés dégradées.

Dans ce contexte, le Directeur a pour missions principales:

  • De conduire les opérations sur les copropriétés dégradées :

Le ministre du logement a confié en décembre 2018 à l’EPF la préfiguration puis la mise en œuvre d’une ORCOD IN sur Nîmes Pissevin.

Dans le cadre du Plan Initiatives copropriétés (PIC), l’établissement est sollicité pour intervenir sur la Mosson à Montpellier et devrait être appelé à intervenir en portage et démolition sur d’autres copropriétés à l’échelle de l’Occitanie (métropole de Montpellier, CU de Perpignan, etc…).

Dans ce contexte de priorité forte d’intervention sur ce sujet d’habitat privé dégradé en propriété complexe, il est attendu du directeur :

  • Qu’il structure et dimensionne les moyens internes et externes nécessaires pour traiter cette thématique
  • Qu’il établisse les procédures de travail et de coopération avec les autres directions métiers (direction foncière, direction travaux, DAF, direction études) pour la bonne réalisation des interventions
  • Qu’il pilote la démarche de préfiguration puis de mise en œuvre de l’ORCOD IN sur Nîmes Pissevin sur l’ensemble de ses dimensions : juridique, administrative, technique et opérationnelle et prépare le débat en Conseil d’administration notamment sur les aspects financiers
  • Qu’il pilote les démarches d’intervention sur les copropriétés du PIC en particulier sur le NPNRU de la Mosson et appuie les directions foncières sur les projets de traitement de copropriétés hors PIC
  • Sur le plan de reconversion des copropriétés touristiques

Dans le cadre du plan littoral 21, des réflexions sont portées par l’État et la Région sur la reconversion des stations balnéaires. De la même manière, le plan Montagne prévoit un travail sur l’accueil touristique. Dans le cadre de ces 2 démarches, l’intervention sur les copropriétés est potentiellement attendue soit pour opérer des reconversions vers d’autres fonctions, soit pour préparer le recul stratégique du trait de côte ou encore pour redynamiser l’accueil touristique.

Dans ce cadre, il est attendu du directeur :

  • Qu’il participe aux réflexions avec les partenaires en lien avec la direction études (DPPP)
  • Qu’il identifie les modèles d’intervention et de gestion adaptés (démembrement notamment) en fonction des enjeux du projet final
  • Qu’il initie, en lien avec les acteurs, des expérimentations et des études prospectives sur le sujet en s’appuyant sur la DPPP
  • Qu’il pilote les interventions sur ces copropriétés en lien avec les autres directions métiers en fonction de l’articulation des priorités en matière d’activité
  • Sur le plan des projets de restructuration complexe

Sur demande de la direction générale et sollicitation des directions foncières, la DTC-RU peut être amenée à appuyer les développeurs de projets sur des opérations complexes en matière de structure foncière : projets ANRU sur la partie privée, montages spécifiques (démembrement), etc…

Il est attendu du directeur le développement d’une offre de service à l’attention des directions foncières afin de les appuyer ponctuellement ou plus fortement sur des projets nouveaux dans leur approche ou particulièrement complexes en matière de montage juridique.

Il est également attendu un appui à la montée en compétence des directions foncières par la vulgarisation des premières expérimentations d’outils ou de process reproductibles sur d’autres projets.

  • Sur le plan de l’organisation de l’établissement

Les interactions entre les différentes directions métiers sont quotidiennes et nécessaires pour mettre en œuvre de manière efficace la politique de l’établissement. Aussi il est attendu du directeur qu’il :

  • Participe au CODIR et soit force de proposition sur la définition et la mise en œuvre des grandes orientations de l’EPF, anticiper les évolutions législatives et réglementaires dans le champ foncier et habitat (loi ELAN, ORCOD IN, PPL gestion du trait de côte, etc…)
  • Contribue à la définition et à l’atteinte des objectifs budgétaires annuels et pluriannuels
  • Propose et mette en place des outils de pilotage de l’activité et en assurer le suivi de l’alimentation (rythme et qualité)
  • Contribue à l’alimentation, la sécurisation des instances dont l’établissement à la charge : bureaux, conseils d’administration, réunion des administrateurs d’État, etc., et assurer le pilotage des revues de projets dédiées avec les partenaires, mais également des revues de projets internes ainsi que des éventuelles autres instances qui s’avéreraient nécessaires
  • Assure les délégations accordées par la directrice générale
  • Sur le plan de la représentation en externe de l’établissement

Il est attendu du directeur qu’il

  • Positionne l’EPF comme un expert de l’intervention sur l’habitat dégradé en copropriété auprès des collectivités
  • Assure la représentation de l’établissement lors de manifestations nationales ou en présence d’élus 

Liaisons hiérarchiques et fonctionnelles

Le directeur traitement des copropriétés et restructuration urbaine est sous l’autorité hiérarchique de la Directrice générale et en son absence du directeur général adjoint, ou toute autre personne lui étant substituée.

Relations internes/externes

Le poste de Directeur DTC-RU implique un travail transversal avec l’ensemble des directions.

En externe, il est en relation avec les élus des collectivités partenaires, les préfets de département ainsi que les partenaires institutionnels pour les projets stratégiques (conservatoire du littoral, DREAL, CDC, région, DHUP, ANAH, ANRU,  etc.)

Profils recherchés, expériences souhaitables

Compétences indispensables exigées :

  • Formation correspondant à celle d’un bac +5 ou équivalent dans le domaine de l’habitat, l’aménagement, de l’urbanisme, de la construction, de l’immobilier
  • Une expérience d’au moins 5 ans à un poste de direction dans les domaines susvisés
  • Connaissance approfondie de l’ensemble des outils d’intervention sur l’habitat privé ainsi que des politiques d’aménagement et d’urbanisme, des outils réglementaires associés (PLU…)
  • Expérience de représentation auprès des collectivités (élus et services techniques), bonne connaissance de leurs compétences et de leur  fonctionnement

Compétences fortement recommandées :

  • Une expérience dans les structures en lien avec l’intervention sur l’habitat dégradé (EPF, EPA, collectivités territoriales, SEM, etc…),
  • Connaissances relatives à la commande publique

Poste ouvert aux contractuels en CDI de droit privé et aux fonctionnaires en détachement (3 à 5 ans renouvelable) sur contrat de droit privé.

Connaissances et compétences demandées

SavoirsSavoir-faireSavoir-être
Maîtrise des techniques et procédures en matière d’intervention sur l’habitat privé

Maitrise des procédures en matière de maîtrise foncière des biens en copropriétés

Maîtrise de la commande publique
Aptitude en matière de management

Capacité d’analyse et de synthèse,

Bonne connaissance des outils d’urbanisme règlementaires et opérationnels 

Culture urbaine et connaissance des dynamiques territoriales
Loyauté, rigueur, confidentialité, réactivité, écoute

Autonomie, capacité à rendre compte,

Capacité à anticiper et prendre des décisions en situations complexes ou d’urgence

Sens de l’organisation

Conditions de travail

Moyens techniques et financiersConditions particulièresAvantages hors rémunération
Bureau, ordinateur et téléphone portables, pool de véhicules.Horaires de travail classiques,

Permis B nécessaire
Supplément familial de traitement,

Mutuelle et prévoyance obligatoires,

Titres restaurants,

Chèques vacances.

Contacts

Adresser CV et lettre de motivation à Madame Alessia ALDÈ, Directrice des ressources humaines

Formulaire de dépôt de candidature

Poids max 2m - Format pdf/jpg/png
Poids max 2m - Format pdf/jpg/png

Formulaire de dépôt de candidature

Poids max 2m - Format pdf/jpg/png
Poids max 2m - Format pdf/jpg/png